, A Corrèze, la ministre Dominique Faure apporte le soutien de l’Etat aux maires ruraux

A Corrèze, la ministre Dominique Faure apporte le soutien de l’Etat aux maires ruraux

Vingt-neuf villages corréziens vont bénéficier de l’ingénierie de l’État pour passer d’une idée de projet à sa concrétisation. La ministre déléguée aux collectivités territoriales Dominique Faure était en Corrèze, ce jeudi 21 décembre, pour lancer le dispositif.

C’est à Corrèze que la ministre déléguée aux collectivités territoriales et à la ruralité, Dominique Faure, a lancé, ce jeudi 21 décembre, le dispositif Villages d’avenir, volet ingénierie du plan France ruralités, en annonçant les 2.457 communes lauréates, de moins de 3.500 habitants.
En Corrèze, 29 communes, dont Corrèze, organisée en « grappe de villages » avec Gimel et Orliacè-de-Bar, seront bénéficiaires. Elles pourront donc bénéficier de l’ingénierie nécessaire grâce à deux chefs de projets recrutés par l’État et basés en préfecture. Le maire Jean-François Labbat a apprécié, par cette présence, « la reconnaissance de notre politique municipale depuis 2014 ».

, A Corrèze, la ministre Dominique Faure apporte le soutien de l’Etat aux maires rurauxLa ministre accueilli par le maire de Corrèze Jean-François Labbat.

Les projets ont été nombreux sur la commune et d’autres sont en cours. Stade de foot à 5, rénovation de l’école dont le sol contient de l’amiante, réhabilitation de l’ensemble mairie-salle des fêtes qui ne coche ni la case accessibilité ni celle des économies d’énergie…

Il y en a pour 2,5 M€. Ce serait plus simple et moins cher de reconstruire ailleurs, mais est-ce bien raisonnable avec le ZAN (zéro artificialisation nette) ? , ironise le maire

Donner de l’espoir aux élus

Autrement dit, Jean-François Labbat attend beaucoup de Villages d’avenir. « On est dans l’impasse. On compte sur cet outil opérationnel pour continuer à faire, car nous aimons faire et que l’attractivité ne se décrète pas ». L’élu de cette commune de 1.200 habitants a aussi prévenu : « Villages d’avenir doit être une plus-value et non du travail en plus ».

, A Corrèze, la ministre Dominique Faure apporte le soutien de l’Etat aux maires rurauxDominique Faure apporte le soutien technique de l’Etat aux petites communes rurales.

Dominique Faure, grâce à un travail partenarial avec l’Association des maires ruraux de Fance, est venue redonner de « l’espoir » aux élus locaux, car « c’est dur d’être maire aujourd’hui ».

« Qui mieux que vous ? »

Et s’adressant à l’élu de Corrèze : « vous êtes à mes yeux un maire entrepreneur pour améliorer la qualité de vie. Qui mieux que vous savez que ces projets ont du sens pour les habitants ? ». Avec Villages d’avenir, l’État ne vient pas décliner sa politique publique sur le terrain, mais « accompagner gratuitement les maires en ingénierie ».

Dominique Faure, ministre déléguée à la ruralité, en Corrèze ce jeudi pour annoncer la liste des Villages d’avenir

Derrière cet appui technique, la ministre indique que l’État pourra participer à l’investissement à hauteur de 40 %, une sorte de « bonus » pour les villages labellisés, alors que l’aide est habituellement de 30 %. Elle aspire à un subventionnement des projets pour les communes à hauteur de 80 % avec le coup de pouce des Départements et des Régions pour que le reste à charge communale soit le plus faible possible.

Les regrets de Pascal Coste

Pascal Coste, président du Département, est loin d’être convaincu par le dispositif. « C’est bien que quelques villages soit labellisés et que la Corrèze ait deux chefs de projet. Mais la ministre annonce 40 % d’aide pour 29 communes et ça veut dire qu’elle va prendre dans la caisse des 250 communes restantes, car il n’y a pas d’argent supplémentaire. Elle ne regarde pas ce qui se passe sur le territoire. Là où l’État met 10 M€, le Département en met 20 M€ par an ! En ingénierie, nous on a créé une agence, Corrèze Ingénierie, qui est déjà bien structurée. Chacun fait sa tambouille dans son coin », peste-t-il.
La ministre s’est ensuite rendue à Chamberet, chez le sénateur Chasseing, qui, devant les maires corréziens, s’est félicité de la sauvegarde des zones de revitalisation rurale (France ruralités revitalisation) grâce à l’amendement de son homologue cantalien Bernard Delcros. 

Les lauréats. Sornac, Saint-Rémy, Saint-Germain-Lavolps, Bellechassagne, Saint-Privat, Auriac, Hautefage, Servières-le-Château, Corrèze, Gimel-les-Cascades, Orliac-de-Bar, Meymac, Lapleau, Monceaux-sur-Dordogne, Eygurande, Merlines, Pierrefite, Saint-Salvadour, Chamboulive, Saint-Clément, Lagraulière, Chanteix, Peyrelevade, Saint-Setiers, Millevaches, Saint-Merd-les-Oussines, Chavanac, Toy-Viam et Tarnac.

Laetitia Soulier

L’article initial est produit de la façon la plus claire qui soit. Dans l’hypothèse où vous désirez apporter des précisions sur le sujet « L’art en Corrèse » vous êtes libre de rencontrer notre rédaction. Le site annuaire-arts-correze.fr a pour objectif de fournir diverses publications autour de la thématique L’art en Corrèse développées sur la toile. annuaire-arts-correze.fr vous soumet ce post traitant du sujet « L’art en Corrèse ». Dans peu de temps, on rendra accessibles à tout le monde d’autres informations pertinentes autour du sujet « L’art en Corrèse ». Ainsi, consultez régulièrement notre site.

A lire également